© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon

CROTTES DE DINOSAURE (- 65 000 000)

Pendant de nombreuses années, le Brontosaure fut le plus long dinosaure connu. 
Sa grande taille fut un système de dissuasion contre les attaques de prédateurs.
Les Dinosaures étaient pour la majorité des herbivores. Leur disparition fait toujours l’objet de recherche, aujourd’hui il en reste quelques uns ? Lesquels ?
Ils se régalaient des plus hautes feuilles des arbres et avaient une passion pour les cacaoyers et leurs fameuses fèves.

TOUTÂNKHAMON (- 1345 à - 1327)

Jeune Pharaon, à son décès à 19 ans et n'ayant pas fini sa demeure d'éternité, il fut inhumé dans une tombe non prévue pour lui ! 
Au bout de 70 jours, il est inhumé selon les rites funéraires royaux, au milieu de son trésor, mo
bilier et objets funéraires, jouets et souvenirs. 
N'ayant pas été découverte sa dernière demeure ne fut trouvée qu'en 1922, par l'Égyptologue Howard Carter et découvrit dans la chambre royale 143 objets dont des urnes comportant des mets afin d’accompagner le défunt dans l’au-delà.

QIN SHI HUANG (- 259 à - 210)

Premier empereur Chinois fondateur de la Dynastie, au sommet de l’État et de la société, il unifia en à peine dix années des royaumes indépendants qui existaient depuis plusieurs siècles.

Il devient un personnage légendaire qui aurait été à l'origine de la civilisation chinoise. Il entreprend la construction d'une grande muraille, au-delà du Fleuve Jaune pour protéger plus efficacement les territoires nouvellement conquis.

Il est l’origine du mausolée de Lintong. Les fouilles en 1974, permirent la mise au jour de son armée en terre cuite.

Il fut le créateur de nombreuses friandises qu’il offrait volontiers à ses invités de  marques, comme ces petits biscuits. 

XIN ZHUI - MARQUISE DE DAÏ (- 208 à - 163)

EN RECHERCHE...

VERCINGÉTORIX (- 80 à - 46)
On a trouvé des traces de coques de noix remontant à 17 000 ans dans les lieux d'habitation de l’homme de Cro-Magnon en Périgord.    

Autrefois, les noix servaient à la fabrication d’huile pour la cuisine, l'éclairage ou le savon. Durant la période Gallo-Romaine, on utilisait la Noix pour échanger, voir pour payer des denrées. Elle était reconnu comme le symbole de la force et les Gaulois en mangeait de grosses quantités. 

CLÉOPÂTRE (- 69 à - 30)

Cléopâtre VII, reine de l’Egypte Antique, de la famille des Ptolémées, gouverna son pays entre -51 et -30, successivement avec ses frères et époux, puis avec le général romain Marc Antoine. 
Elle est connue pour ses relations avec Jules César et Marc Antoine, et par ses fastueux banquets en particulier celui où elle reçue Jules César pour lui démontrer la richesse et l’opulence de l’Egypte.

CLOVIS (466 - 511)

Premier Roi des Francs, né vers 466, il est issu de la  dynastie des Mérovingiens.
Lors de son baptême en décembre 499, Clovis fit organiser un festin en l’honneur de l’Évêque Rémi à Reims.
Il fit créer ce biscuit en forme de bourse avec des fraises confites qu’un de ses messagers rapporta d’Afrique du nord.
Ce fut sa façon de démontrer la grandeur de son royaume.

BISCUIT DU PÈLERIN (911)

En 911, les Vikings assiègent Paris. Après leur victoire, Charles III décide de négocier avec le chef Normand Rollon et lui accorde la terre entre l'Epte et la mer que l’on nommera la Normandie. Rollon avoue ensuite sa bonne amitié, assise sur une alliance  chrétienne et matrimoniale et créera le pèlerinage du Mont St Michel. On préparera ces biscuits « reconstituants » pour les Pèlerins.

VIKING (700 - 1000)
Ce gâteau pouvait se conserver des années et se consommait détrempé dans de la bière ou dans le vin et mélangé avec du fromage frais… ou pas !
La femme Viking préparait des festins qui duraient plusieurs jours et plusieurs nuits au retour des expéditions. 
Il arrivait parfois que les femmes participent aux expéditions, avec ou sans ses enfants.

GUILLAUME LE CONQUÉRANT (1027 - 1087)

Friandise que l’on retrouve aujourd’hui et qui fut le « Roi » des gâteaux lors des foires en Normandie.

Les enfants les confectionnaient et le jeu était de faire le maximum de tour de pâte au gâteau.

On le réalise aujourd’hui le plus souvent avec une génoise, fourré avec des fraises, prunes ou cerises.

HILDEGARDE VON BINGEN (1098 - 1179)

« Ces biscuits dispersent l'amertume qui est dans ton cœur, ils l'apaisent et l'ouvrent. Mais ils ouvrent aussi tes cinq sens, te rendent gai, purifient tes organes sensoriels, réduisent les humeurs nocives et donnent à ton sang une bonne composition. Ils te rendent robuste et joyeux et efficace dans ton travail… »

TEMPLIERS (1129 - 1312)

Saladin qui ne désirait pas la mort des croisés trouva un châtiment pour ses prisonniers... leur couper les doigts afin qu’ils ne puissent plus porter l’épée contre lui…
Par moquerie son Maître des Banquets créa ce gâteau.
Il fut rapporté par les croisés lors des croisades et rencontra un vif succès auprès de la cour du Pape Boniface VIII.

SAINT LOUIS (1214 - 1270)

Il hérite de la couronne à la mort de son père, alors qu'il n'a que de douze ans. 
Devenu adulte, il se soucie de l'extension du Royaume, il rattache de nouveaux Comtés comme Blois,  la Normandie ou encore le Languedoc. 
Il prônera la culture des amandiers, fruits réputés pour leurs vertus et qu’il affectionnait tout particulièrement.

MARCO POLO (1254 - 1324)

Il était né le 15 septembre 1254 dans la République de Venise.  

Les Épices et ces Gâteaux furent rapportés lors des voyages en Asie de Marco Polo qui accompagna son père et son oncle Niccolò et Matteo Polo.

Il négocia avec  l’empereur mongol Kübilaï Khan, petit-fils de Gengis Khan, le monopole de toutes les transactions commerciales entre la Chine et la Chrétienté.

GUTENBERG (1400 - 1468)

Le massepain aurait été inventé à Lübeck. Au moyen âge la ville fut assiégée et ne put s'approvisionner en nourriture.

Or, dans cette ville marchande de la Hanse, il ne restait que du sucre et des amandes dans les entrepôts des marchands ainsi que des poules et leurs œufs. 

A l'issue de cette campagne, des mercenaires Lombards rapportèrent cette idée et l'un d'entre eux décida de l'amélioré en ajoutant du miel, ainsi fut né le macaron en souvenir de la célèbre spécialité locale "pasta macaroni"   

JEANNE D'ARC (1412 - 1431)

En Lorraine, il était de coutume d’aller cueillir les myrtilles en famille.

Les femmes en faisaient des galettes et les hommes une boisson alcoolisée… On les trouve aussi à la Framboise ou à la Fraise.

La Framboise et les fruits rouges étaient souvent consommés en début de repas pour activer la digestion de mets souvent difficiles « à faire passer ».

CHARLES QUINT (1500 - 1558)

Charles V se rendra en Catalogne pour y être reçu comme Comte de Barcelone. Lors de son premier voyage, il passe plus de temps en Aragon qu'en Castille et multiplie les erreurs, il nomme de nombreux Flamands à des postes clés du gouvernement, réclame subside sur subside, se montre ignorant des usages et des langues locales. Pour marquer son attachement à la région, il rendra officiel ce délicieux biscuit d’origine Catalane.

LOUIS XIV (1638 - 1715)

Lorsque le chocolat arrive en France, rapporté par les conquistadors espagnols, il est réservé à la noblesse à la haute bourgeoisie... et à la Reine, qui en connait les « bienfaits ».

A la suite de déclarations sur ses vertus et bienfaits du chocolat « ragaillardissant », ce mets, entre dans les habitudes culinaires de Versailles. Louis XIV popularisera sa consommation à la Cour. 

MARIE-ANTOINETTE DE HABSBOURG (1755 - 1793)

C’est au cours de la Guerre de Sept Ans, comme prisonnier militaire en Allemagne, que Parmentier goûte la  bouillie de pomme de terre et qu’il reconnaît les avantages alimentaires de cette plante.

Parmentier offrit des fleurs de pommes de terre qu’il venait de cueillir, dans le champ des Sablons, à Louis XVI et Marie-Antoinette, lors d’une promenade à Versailles.

Ce cadeau fit découvrir l’intérêt culinaire porté à ce tubercule.

Il fit garder dans la journée, mais pas la nuit, ces plantations par l’armée, ce qui à eu pour réaction des parisiens de venir voler ces « richesses » et donc de les découvrir et de les consommer. Ce qui lança la production de ces tubercules.

ROUGET DE L'ISLE (1760 - 1836)

Pâtisseries provençales préparées pour la chandeleur. Leur forme évoque celle d'une barque. Le Dr François Mireur, général des armées d'Italie et d'Égypte, venu à Marseille afin d'organiser la marche conjointe des volontaires du Midi publie à cette occasion, la « Marseillaise ». Les troupes des Fédérés marseillais qui, l'ayant adopté comme chant de marche, l'entonneront lors de leur entrée  triomphale, aux Tuileries, à Paris, le 30 juillet 1792 et firent déguster leur spécialité aux parisiens.

NAPOLÉON 1° (1769 - 1821)

Joséphine de Beauharnais, née le 23 juin 1763, aux Trois-Îlets en Martinique, fut la première épouse de l’Empereur Napoléon Ier, dont il fut éperdument amoureux.

Lors de la campagne d’Italie, Napoléon, jaloux car sa femme avait une vie dissolue, exigea qu’elle vienne le rejoindre.

Ayant peur de son courroux, elle le rejoignit avec nombre de cadeaux, dont ce gâteau de son pays qu’il appréciait particulièrement.

 

JOHN FITZGERALD KENNEDY (1917 - 1963)

En 1930, un jeune couple, Ruth & Kenneth  Graves Wakefield, achetèrent une auberge dans la région de Boston, la Toll House Inn. Ruth expérimenta un gâteau en mélangeant des pépites d’un nouveau chocolat.

Il ne fondit pas. Furieuse, Ruth voulu se faire rembourser par son épicier mais cette recette fut un succès immédiat. Elle gagna la gratuité du chocolat.

Le jeune J.F.K., originaire de Boston, cherchant un moyen de collecter des fonds pour son parti politique, aurait vendu ces cookies à la sortie des meetings.